Oie à bec court

Les oies à bec courts ont été baguées avec des colliers depuis 1990, dans le cadre de plusieurs projets de recherche menés par l'Université de Aarhus au Danemark et au Svalbard. La plupart des individus portent des colliers bleus ou blancs (accidentellement, jaune et noir ont été utilisés). Contrairement au système employé avec les oies rieuses par exemple, des lettres "difficiles" comme I ont aussi été utilisées.

Les colliers présentent toujours un code de 3 caractères, dont les 2 derniers disposés avec un angle de 90°. La façon de lire les caractères est la même que pour les Oies rieuses : les 2 placés perpendiculairement sont lus de haut en bas. À noter cependant que c'est l'inverse avec les colliers blancs, à l’exception de ceux dont le code commence par I.

Lors de la saisie des observations, entrez d'abord le code (par exemple A01), puis sélectionnez la couleur du collier dans le menu déroulant. Notez que, pour les codes comportant un "grand" caractère et 2 plus petits perpendiculaires, le "grand" doit toujours être inscrit en premier, suivi des 2 autres. Ne pas taper d’espace lors de la saisie du code.

Pour la saisie des bagues, commencez par la couleur, puis le premier caractère, l'espace, enfin le second caractère. Ainsi, "BC F" signifie une bague bleue marquée CF. Si vous observez un collier et une bague sur le même oiseau, n'entrez que le code du collier, puis décrivez la bague en Remarque.

vvv

Blanc avec inscription noire (A1A)

Danemark 2015 - aujourd'hui
 

 

 

 

vvv

Blue avec inscription blanche (A12)

Danemark 1990 - 2006
 

Blue avec inscription blanche (A1A)

Danemark 1990 - 2006
 

Blanc avec inscription noire (A02)

Danemark 2007 - aujourd'hui
 

Blanc avec inscription noire (I02)

Danemark 2007 - aujourd'hui
 

Bague blue avec inscription blanche (BA B)

Danemark 2007 - aujourd'hui
 

Bague blanche avec inscription noire (WA 1)

Danemark, Svalbard 2007 - aujourd'hui
 

 

Exceptions : en Norvège, 2 oies à bec court ont été baguées avec des colliers noirs. Quatre autres l’ont été, aux Pays-Bas (1), en Allemagne (1) et en Suède (2), avec des colliers jaunes.

Bien que rares, des oies à bec court de la population d’Islande et Groenland, qui hivernent au Royaume-Uni, peuvent être observées sur le continent européen. Ces oiseaux portent des colliers ou bagues d’autres couleurs et peuvent être signalés à colourmarkedwildfowl@wwt.org.uk.

La population de l'Oie à bec courts du Svalbard est soumise à un plan de gestion internationalement coordonné en vertu de l'Accord sur les oiseaux d'eau d'Afrique-Eurasie (AEWA). Contexte, rapports, résultats scientifiques et nouvelles du processus du plan peuvent être consultés sur le site Web du projet: http://pinkfootedgoose.aewa.info/ (en anglais).
 
L'Université d'Aarhus gère un site Web sur les projets de recherche en cours concernant le plan de gestion international de la population de Svalbard. Les résultats des travaux, les informations et les informations sur le projet de bandes de cou peuvent être consultés sur le site: http://kortnaeb.au.dk/ (en danois seulement).

Gauche: Oie à bec court avec code P78 (photo: Jesper Madsen)